ETAT NUTRITIONNEL DES BRONCHOPATHIES CHRONIQUES OBSTRUCTIVES (BPCO) EN OXYGENOTHERAPIE DE LONGUE DUREE AU DOMICILE: Une nouvelle approche par le Mini Nutritional Assessment (MNA) chez 109 sujets

 

L. Vivès, J. Vanche, F. Fournial, P. Biel, J. Cabréra, J.C. Charret, M.A. Fischer, S. Fayas, A.H. Haddad, M. Muris-Espin. Collège de Pneumologie du Sud Ouest et S.A.D.I.R., Hôpital Purpan - Toulouse

Journées scientifiques de la SPLF -  Paris le 17/10/1996

 

Retour vers l’accueil - Retour vers les publicationsPublications Pneumologie divers

 

 

La prévalence de la dénutrition chez les sujets BPCO varie de 20 à 60% selon les populations étudiées et les critères retenus pour la définir. Le MNA, test multiparamétrique, simple d’emploi, validé sur un grand nombre de malades, est un nouvel outil d’évaluation clinique de l’état nutritionnel des sujets âgés. Les malades BPCO recevant une oxygénothérapie de longue durée, ambulatoires, en état stable constituent un terrain privilégié pour cette approche.

 

Matériel et méthode: Le score MNA (côté de 0 à 30) a été déterminé chez des insuffisants respiratoires BPCO en état stable, traités au domicile par au moins 10 heures d’inhalation quotidienne d’oxygène. Il a été calculé selon les recommandations des auteurs (1) à partir de 4 types de données (anthropométriques: 0 à 8 - diététiques: 0 à 9 - évaluation globale: 0 à 9 et subjective: 0 à 4), puis confronté au taux d’albumine plasmatique pondéré par l’hématocrite. L’état de la fonction respiratoire ainsi que l’ancienneté, l’observance, le débit et l’efficacité de l’oxygénothérapie ont été notés. Les facteurs susceptibles d’interférer avec l’état nutritionnel ont été systématiquement recherchés: état bucco-dentaire, comorbidités importantes, nombres de médications orales quotidiennes, d’infections respiratoires et d’hospitalisations dans l’année.

 

Population étudiée: 109 sujets - H/F: 2,96, âge: 71 ans (+-9), tabagisme: 27 (+-25) paquets année, corticothérapie orale: 22%, médications orales: 5,2 (+-6), bon état buccodentaire: 76%, infections respiratoires: 1,74 (+- 1,4), hospitalisations: 1,04 (+- 1,2). Maladies: BPCO 99 (emphysème centrolobulaire: 57), emphysème sec panlobulaire: 10; comorbidités 51% (cardiopathie “gauche” 30 dont ischémique 17, HTA sévère 11, artérite évoluée 8, diabète 5, éthylisme 2); VEMS: 37% (+-15), PaO2 air ambiant: 54,7 mm Hg (+-6); présence d’un CPC: 70%, HTAP connue: 50%. Oxygénothérapie: ancienneté 35 mois (+-34), débit 2,2 litres (+-0,6), heures/jour observées 14,8 (+-3,4), correction complète de l’hypoxie 66% des malades.                           

 

Résultats: La pertinence du MNA appliqué à cette population a été corrélée avec le taux d’albumine (coefficient de pearson r=0,28, p=0,04 - après pondération par l’hématocrite: p<0,001). Le tableau I montre la répartition du MNA. La prévalence de la dénutrition, à été estimée à 19,2%, car, parmi les 49 sujets “ potentiellement dénutris ”, 18 avaient moins de 33 grammes d’albumine, soit un total de 21 patients réellement dénutris. La dénutrition concernait plus les valeurs anthropométriques que diététiques (hypercatabolisme?). Le MNA est apparu lié avec l’hypoxie de base (p=0,04) l’état bucco-dentaire (p=0,02) et le nombre d’hospitalisations dans l’année (p=0,03). Aucune liaison n’a été retrouvée avec le VEMS, la PCO2, le sexe, le tabagisme, les comorbidités, le nombre de médications orales, la présence d’un CPC ou d’une HTAP et la correction de l’hypoxie sous traitement.

 

Tableau I: Répartition du MNA

Classes MNA

N

MNA

Moyen

Etat nutritionnel

0 à 16

3

14,5

Dénutrition franche

17 à 23,5

49

20,9

Malnutrition possible

24 et plus

57

26,1

Satisfaisant

 

Conclusion: Appréciée par le MNA la prévalence de la dénutrition n’a pas dépassé 20% dans ce groupe de sujets stables et observants, dont l’hypoxie de base était corrigée 2 fois sur 3 plus de 14 heures par jour. Celle-ci s’est confirmée comme liée à la dénutrition (indépendamment de l’état bucco-dentaire). Simple et fiable le MNA pourrait intégrer l’évaluation initiale de ces malades. L’étude sera reprise à 1 an pour en apprécier la valeur pronostique.

 

(1) - Guigoz Y., Vellas B., et al., The mini Nutritional Assessment: A practical assessment tool for grading the nutritional state for elderly. Facts an Research in Gerontology  Sup2: the MNA, 1994

 

Haut