Retour vers les publicationsRetour vers l’accueilRetour vers publications Asthme

 

Congrès SPLF - Deauville 20-22 Juin 1996

 

FACTEURS ASSOCIES AU CONTROLE DURABLE DE L’ASTHME

MODERE: RESULTATS D’UNE ETUDE COMPARATIVE

 

L. Vivès, P. Biel, MA. Fischer, S. Fayas, J. Cabréra, E. Goyeau, Y. Stambach, M. Farny,

J.    Vanche, A. Didier - Collège de Pneumologie du Sud Ouest, France.

 

Le traitement de l’asthme vise à en obtenir le « contrôle » qui définit un état asymptomatique avec un V.E.M.S. normal ou au meilleur niveau.

 

But de l’étude: rechercher quels facteurs pourraient contribuer au contrôle durable de l’asthme.

 

Matériel et méthode: dans un premier temps, 138 asthmatiques purs (exclus: bronchitiques, fumeurs > 15 cigarettes/ jour, âge>80 ans) dont le niveau de contrôle de l’asthme ne s’est pas modifié lors de 2 consultations en état stable à 3 ans d’intervalle (TO –Tx), ont été sélectionnés dans l’observatoire du sud ouest. La sévérité étant très liée avec le contrôle de l’asthme, 40 légers et 39 sévères ont été écartés.

 

Population étudiée: 59 asthmes modérés: âge moyen 40 ans, terrain allergique (79.7%), rhinite (56%), tabagisme en cours (6,8%) hospitalisés antérieurement pour asthme (34%), V.E.M.S. moyen 77,3%).

 

L’analyse statistique par tests de variance a comparé les asthmes contrôlés (Groupe A: N = 28) et non contrôlés (Groupe B: N = 31) à T0 et Tx.

 

Résultats: A et B ne différent pas: pour la présence d’un terrain allergique, d’antécédents respiratoires ou O.R.L., d’un tabagisme modéré, d’une aggravation ou d’une hospitalisation ou d’une rémission antérieures de l'asthme, d’un asthme d’effort ou saisonnier, de facteurs déclenchants les crises, d’une intolérance médicamenteuse. d’une auto-surveillance par débit-mêtre de pointe, d’une auto-adaptation du traitement, et pour les modalités du suivi médical.

 

Les différences entre les 2 populations sont résumées ci-dessous.

 

Facteurs étudiés

N

Groupe A

N=28

Groupe B

N=31

p

Age

59

33,4 ans

46.1 ans

0.01

Ancienneté de l’asthme

59

14.6 ans

21,1 ans

0,1

Bonnes conditions socio-familiales

51

26

25

0,07

Bon statut psycho-affectif

47

25

22

0,08

Traitement de fond requis de niveau 4

35

11

24

0,02

Diminution de la qualité de vie/asthme

23

2

21

0,001

Inobservance avouée

15

3

12

0,02

Corticoîdes oraux prolongés antérieurs

I5

2

5

0.03

 

Conclusion: ces données confirment l’importance de l’observance thérapeutique et de bonnes conditions de vie dans le maintien prolongé du contrôle des asthmes modérés.

  

Retour vers le haut